14 novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

14 novembre

Message par kadda le Mer 14 Nov 2012 - 11:51

La Journée mondiale du diabète a lieu tous les ans le 14 novembre, et vise à mieux faire connaître cette maladie, ses causes et ses traitements.
L’Organisation Mondiale de la Santé évalue à plus de 345 millions le nombre de diabétiques dans le monde (dont 1 millions en ALGERIE).
Ce nombre pourrait s’élever à plus du double à l’horizon 2030…

Le diabète se déclare souvent de façon insidieuse. Il faut tout de même savoir qu’il existe certains facteurs de risques comme l’obésité, , l’hypertension artérielle, les antécédents familiaux de diabète ou pour une femme, le fait de porter et de mettre au monde des enfants de plus de 4 kg. Les symptômes les plus fréquents sont une grande soif, une fréquente envie d’uriner notamment la nuit.

Il existe 2 types principaux de diabète. Le type 1 est une maladie auto-immune : les anticorps détruisent les cellules qui fabriquent l’insuline. Le type 2 est dit « diabète gras » et est favorisé chez les adultes par l’obésité, la sédentarité et le vieillissement.

Faites-vous donc dépister, surtout si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risques. On découvre trop souvent que l’on est atteint de diabète entre 8 et 10 ans après l’apparition de la maladie, lorsque les complications se déclarent.
avatar
kadda


Masculin
Localisation : ain el bia
Nombre de messages : 851
Age : 61
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 14 novembre

Message par houaribensouici le Mer 14 Nov 2012 - 16:05

Diabète : un hypoglycémiant avec moins d’effets secondaires bientôt disponible en Algérie (diabétologues)
La vildagliptine

Un nouveau médicament antidiabétique avec moins d’effets secondaires que les hypoglycémiants actuels, sera commercialisé au début de l’année prochaine, ont annoncé, samedi à Alger, des diabétologues et des représentants des laboratoires qui le commercialise.


Les laboratoires Novartis Algérie attendent l’autorisation du ministère de la Santé où il a déjà déposé le dossier pour pouvoir introduire le médicament sur le marché algérien.

"Cet hypoglycémiant est plus avantageux que les précédents car il a moins de contraintes pour le patient, agit plus vite et est administré oralement, contrairement à l’insuline qui est administrée par injection", a expliqué le Pr Slimane Khalfa, diabétologue et président de l’association algérienne de diabétologie, lors d’un workshop sur le diabète.

Les contradictions relatives aux prises de poids, nausées, vomissements, hypoglycémies récurrentes et troubles digestifs, sont atténuées avec cette nouvelle molécule, assure-t-on.

"Cet antidiabétique est commercialisé depuis 7 ans en Europe et a donné de bons résultats en monothérapie comme en bithérapie", a affirmé de son côté le Pr Alfred Penfornis diabétologue au CHU de Besançon (France).

Ce médicament "améliore fortement" la sécrétion d’insuline chez les malades souffrant de diabète de type 2 et peut être administré à tous les stades de la maladie, affirme-t-il encore.

Les spécialistes par ailleurs avertissent qu’il appartient évidement aux médecins de prescrire tel ou tel hypoglycémiant selon le degré du diabète et les symptômes que présente chaque patient.

Toutefois, assurent-ils encore, la nouvelle molécule (Vildagliptine) peut être associée à d’autres antidiabétiques pour un meilleur résultat thérapeutique.
avatar
houaribensouici


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1630
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum