Le stratege de la bonne combine!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le stratege de la bonne combine!!

Message par baghdadi laaredj le Dim 6 Avr 2008 - 9:36

Bobjour ! En Foot ,les matches de l aller sont un peu revelateur de la valeur de chaque equipe ! On veut jouer au foot ! on veut assurer ses arrieres ! tout le monde vous le dira ! Le mercato de l entre saison acheve c est au tour des affaires ,de la corruption ,de la passe en or ,du cheque en argent au point ou le sport est tout simplemnt devalorise !
Voici un article du soir d algerie qui denonce cet etat de fait bannissable !l.b Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad



C’est devenu un rituel en Algérie : à chaque fin de saison footballistique, la compétition proprement sportive «s’éclipse» pour céder le terrain aux «arrangements», à «la combine», au «travail au corps de l’arbitre». Bref, à la corruption.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Tout le monde, du plus modeste supporter aux plus hautes autorités du pays, sait que la phase retour du championnat national, toutes divisions confondues, se joue presque intégralement en dehors des terrains de football. Une sorte de marché au noir des fautes techniques (penalties litigieux, expulsions, cumul de cartons, accord de buts litigieux, ou, à l’inverse refus d’accorder des buts limpides, etc.) est même là depuis des années avec des prix convenus entre les différents acteurs. Au gré des saisons et des enjeux, le barème fixe ainsi le prix d’un penalty à tant de millions, celui d’un but litigieux à tant, etc. La pratique n’est certes pas propre à l’Algérie. Néanmoins, l’omerta convenue et admise par tous fait que la corruption dans le football algérien a fini par être enracinée dans les mœurs.
Parfois même, la maîtrise de l’art «d’arranger» ou d’acheter un match est prise comme critère pour désigner un «bon» dirigeant ou président de club. Gagner un titre, accéder, se maintenir dans telle ou telle autre division sont des enjeux tellement cruciaux pour certains clubs à pression que l’on oublie même parfois de camoufler le délit. Ainsi, se rappelle-t-on de la fameuse affaire MC Oran-US Chaouia, USM Alger-CS Constantine puis CS Constantine-USM Alger durant les années 1990. La fameuse Coupe d’Algérie de l’édition 1997 où les finalistes étaient connus bien avant l’entame de la compétition ! Plus récemment, le président de l’USM Annaba jurait ses grands dieux sur les ondes de la Radio nationale de «tout faire pour que... l’ES Sétif gagne le Championnat !» La toute dernière affaire en date, en l’occurrence l’affaire OM Ruisseau-MC Oran, connaîtra-t-elle meilleur traitement ? Lorsque sur les ondes de la Radio nationale, un président de club, Malek Attia de l’OMR, accuse en les citant les dirigeants du MC Oran d’avoir tenté de soudoyer quatre de ses joueurs à la veille du match OMR-MCO de lundi dernier, remporté du reste par les Hamraoua, au stade du 20-Août-1955 à Alger, l’affaire relève de fait du droit pénal. La Ligue nationale de football, qui a convoqué l’accusateur hier pour «s’expliquer» sur ses déclarations, va-t-elle enfin agir comme une structure responsable dans un pays de droit et saisir la justice ou se contentera-t-elle, comme c’est souvent le cas, du rappel de «l’obligation de réserve» imposée aux présidents de club et d’un appel démagogique «à la sagesse» ? Pour moins que cela, la justice italienne s’était «autosaisie» et mène une enquête en profondeur avec l’appui des Carabiniers (la police italienne) et des services des écoutes téléphoniques pour transformer la saison 2005/2006 en véritable cauchemar à des gigantissimes clubs de dimension internationale comme la Juventus ou le Milan AC. La «Vieille dame» subira même la suprême humiliation de se faire rétrograder en seconde division ! Un véritable traumatisme pour l’ensemble du calcio, le plus huppé des championnats nationaux au monde qui retrouve, en contrepartie, sa crédibilité et son éclat d’antan. Ce sont ce genre de décisions qui sont à même de faire sortir le football algérien de sa longue et profonde crise et non pas les longues cogitations, les discours creux et démagogiques, «les appels à la sagesse» qui ne sont qu’une complicité de crime organisé et avéré, ou encore, ces solutions suicidaires et utopiques consistant en un retrait collectif de nos sélections nationales et de nos clubs des compétitions internationales ainsi que l’arrêt du championnat pour prétendument «réformer en profondeur»...
K. A.






baghdadi laaredj


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 3941
Age : 73
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum