Mr KAMEL DAOUD REND HOMMAGE A BAYA!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mr KAMEL DAOUD REND HOMMAGE A BAYA!!

Message par baghdadi laaredj le Mar 27 Avr 2010 - 21:36

Bonjour ! Je vous propose de faire connaissance avec la regrettee BAYA GACEMI une militante, un vraie battante Tapez BAYA GACEMI sur l espace google ..
Mr DAOUD lui a rendu hommage decouvrons ensemble ces mots trop forts qui ne sont pas de trop , tant la defunte etait digne
Laaredj Baghdadi

Pour Baya



par Kamel Daoud


T
oute mort est petitement inexplicable face à la vie si claire, si
incandescente.
Cela ressemble au trébuchement minable d'une chaussure au pied d'un
immense
coureur olympien. En plus simple, le décès est une insulte. On n'en
comprend
pas l'accident face à la promesse vertigineuse de toute vie bien menée
vers les
colonnes du beau. Qui connaît Baya Gacemi? Tellement de gens que c'en
est un
peuple entier.
Elle vient de mourir si subitement que le chroniqueur
n'arrive
pas à joindre la disproportion entre sa vie à elle, si volontaire, si
engagée,
si lumineuse, avec les quelques lignes qui en annonce la nouvelle dans
les
journaux: il y a quelques chose qui manque entre le souvenir qu'on a de
quelqu'un et sa tombe: un hiatus, un hold-up des proportions, un vol du
sens.
Le chroniqueur se souvient de Baya pour l'avoir croisée tellement
de
fois avec
la même certitude: cette personne, il l'a connaît depuis sa naissance et
même
depuis au moins quelques réincarnations. Sans cela, on ne s'expliquera
jamais
la proximité immédiate qui était le don humain de cette femme, dans une
profession qui collectionne les névroses comme des caprices de caractère
et de
métier. Et puis brusquement un malaise: le chroniqueur se souvient de
cette
première époque de sa jeunesse où il n'espérait pas atteindre cet âge où
l'on
fait des hommages à des morts splendides qu'il ne connaissait pas parce
que ce
pays les ignorait outrageusement. Il se souvient aussi de ces clichés
post-mortem du devoir de mémoire: «une vie consacré à…», «personne
n'oubliera
jamais… etc.». Autant de poignées de terre verbeuse dans un trou trop
petit
pour certaines carrures du sens. Il y avait quelque chose d'insultant,

aussi, dans cette insuffisance des mots quand ils parlent de la mort et
leur
profusion quand ils essayent de parler de la vie. Les hommages étaient
d'une
terrible brièveté. Et donc aujourd'hui, c'est le tour de la génération:
Baya
Gacemi est morte et avec elle est née cette terrible question algérienne
pour
toute homme, toute femme, qui survivent à une perte : à quoi sert de se
battre
pour la liberté de ce peuple ? Qui va s'en souvenir à la date de la
prochaine
indépendance ? A quoi ont servi vingt ans de lutte contre un régime qui
nous
survit à tous ? Qui, mis à part les intimes et les proches et les
généreux,
devinent les sacrifices de certains, les nuits dures, l'angoisse du
sens, le
poids des fatalismes à soulever, chaque matin, pour les déposer loin de
soi, de
certains intellectuels qui ont aimé ce pays, l'ont fui, y sont revenus,
l'ont
poursuivi, rêvé, détesté, «mâché mais jamais avalé » comme dit le
proverbe ?
Qui ? Qui en prend conscience dans un pays où la croyance de la
récompense se
dédouane d'une promesse d'accueil dans le vaste paradis raté ici-bas?
Baya est
morte et avec elle, nos défauts et ses immenses qualités. Et elle nous
laisse
cette question malsaine et désagréable du «sens de tout cela»
, de
l'angoissante
inutilité possible de toute une vie d'engagement, lourd héritage des
années 90
et des enthousiasmes des années 70. Baya est morte et, retour de
manivelle
d'une affreuse bleuite inversée, dans un moment, mis à part les siens et
ceux
qu'elle a transformés à son contact, ce peuple se souviendra mieux du
prix du
baril en 2003 que de ce qu'a fait cette femme pour donner un sens à
toutes et à
tous, là où on disait à ce peuple qu'il suffit de manger un pain
subventionné
pour justifier une vie et une indépendance.


baghdadi laaredj


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 3956
Age : 73
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mr KAMEL DAOUD REND HOMMAGE A BAYA!!

Message par Hamiya le Mar 27 Avr 2010 - 23:14

El Watan du 27-04-2010.
" La journaliste algérienne Baya Gacemi est décédée dimanche le 25 avril à Paris des suites d’une maladie.
Baya Gacemi a eu un parcours notable durant sa longue carrière où elle n’avait cessé de militer pour la liberté d’expression. Après avoir terminé ses études en Science Politiques et Droit International à la Sorbonne, elle avait rejoint le milieu de la presse dès son retour en Algérie en 1985. Ancienne journaliste à Algérie Actualité, elle intègre, au début de l’ouverture démocratique de l’Algérie après Octobre 1988, les hebdomadaires « l’Observateur » et « la Nation ». Membre fondatrice de la Tribune, elle était aussi depuis 1990 la correspondante de l’hebdomadaire Français « l’Express ». Sa principale expérience professionnelle réside dans la création de publication satirique en Juin 2005, « l’Epoque », mais cette expérience avait vite tournée court pour des problèmes financiers. Baya Gacemi avait publié un livre appelé « moi Nadia épouse d’un émir du GIA » aux éditions Françaises Le Seuil en 1998, qui avait été traduit en plusieurs langues. Cet ouvrage avait enregistré des ventes record lors du Salon du livre organisé à Alger en 2000. En 2006, elle avait obtenu le prix International Omar Ourtilène, qui récompense chaque année le meilleur journaliste."


Une grande Dame est partie après avoir marqué son passage et en laissant derrière elle beaucoup de repères. A nous de saisir la Plume qu'elle nous a toujours tendus a partir de ses reflexions et de ses analyses.
Qu’elle repose en paix ! Et que DIEU prenne bien soin de son âme et l'accepte dans son vaste Paradis, car c'est une Femme Honnête, Courageuse...
Mes sincères condoléances à sa famille et à tous ses ami(e)s.
avatar
Hamiya


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 380
Age : 63
Date d'inscription : 15/11/2009

http://saidadarna.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum