USMB-MCS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par amrani chafik le Sam 4 Déc 2010 - 20:37

Parait il que Blida est entraîne de préparer les bouquets de fleurs pour accueillir le Mcs , des rumeurs circulent disant que le Wali de Blida est originaire de l'Oranie mais de quelle région ??? inconito.
Rakoum faryinha aller retour .
avatar
amrani chafik


Masculin
Localisation : Alger
Nombre de messages : 2112
Age : 43
Date d'inscription : 30/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par SADEK le Sam 4 Déc 2010 - 21:11

BLIDA la ville des roses .
Les blidéens ont des qualités ,c'est l'accueil chaleureux , la générosité ,
Le fair-play ,
Le wali de BLIDA: c'est Mr Ouchene Mohamed , je crois qu'il est de SAIDA
SI CHAFIK RAK TEMA3NI
RABEHINE W RABI KEBIR (sauf si l'arbitre est de BLIDA)
CHAFIK KHOUYA oublie ce petit but du vendredi dernier . On compte sur toi pour filmer quelques minutes de la rencontre (USMB-MCS)
"Que le meilleur gagne "
LE MEILLEUR C EST MCSSSSSSSSSSSSSSS

SADEK


Masculin
Localisation : france
Nombre de messages : 3134
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par abidine le Sam 4 Déc 2010 - 21:15

petit cachotier Chafik toi qui sait tout zaama tu sais pas d'ou est le wali de Blida ??? men SAIDA bien sure
avatar
abidine


Masculin
Localisation : alger
Nombre de messages : 2937
Age : 42
Date d'inscription : 24/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par amrani chafik le Sam 4 Déc 2010 - 22:18

Tout est clair maintenant , Si Mimoune pas la peine cette fois de donner le pronostic , car le score sera en faveur du MCS sinon Blida va se transformer en un grand bidonville.
avatar
amrani chafik


Masculin
Localisation : Alger
Nombre de messages : 2112
Age : 43
Date d'inscription : 30/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par habibo le Dim 5 Déc 2010 - 13:36

SALAM AALEIKOUM.

ENTOUMA AANDKOUM HOUHOU WA DERRAHEM WA HNA AADNA RABBI WA NASS SALIHINE.
MALGRES LES VALEURS NE SONT PAS LES MEMES MAIS LE M.C.S FAIT DE SON MIEUX MALGRES LE MAUVAIS ABRITAGE ESSHAB EL CHEKKARA.
TOUJOURS AVEC TOI BIK BKHNOUTEK YA MOULOUDIA.
avatar
habibo


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1131
Age : 64
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par mimoun-amrous le Dim 5 Déc 2010 - 16:02

AINIYA ANEHALOU MAA MOULOUDIA MËME ON JOUE AVEC LE BRésil pronostic Saida .Cher Amrani n'oublie pas MCS et la betenoir de blida ,j'espère une victoire pour nous car c'est un match compliqué et difficile pour nous .Je donne mon score 3à 1 pour nous.Tehalla fi rouhek ya khouya amrani ou fi blida goul tahya Lalla Saida.
avatar
mimoun-amrous


Masculin
Localisation : dunkerque
Nombre de messages : 623
Age : 61
Date d'inscription : 30/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par nacereddine le Dim 5 Déc 2010 - 16:45

2 a zero bezzaf,,,, en faveur du mcs ,,, Smile et pourquoi pas ??? Basketball

nacereddine


Masculin
Localisation : out side
Nombre de messages : 144
Age : 60
Date d'inscription : 06/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

USMB-MCS

Message par abidine le Dim 5 Déc 2010 - 18:04

je vois le mcs revenir avec trois points a saida
avatar
abidine


Masculin
Localisation : alger
Nombre de messages : 2937
Age : 42
Date d'inscription : 24/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par fezza mohamed le Dim 5 Déc 2010 - 21:46

Oui je m’aligne avec mes frères avec une victoire de Blida et une place sur le podium inchaallah 2 a 1 en notre faveur et sans commentaires espérant bien que l’entraineur aligne la même équipe qui a battu le champion d’Afrique…
avatar
fezza mohamed


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1383
Age : 59
Date d'inscription : 09/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par amrani chafik le Dim 5 Déc 2010 - 22:10

Cette fois ci vous n'avez a vous en-faire car ils vont revenir non seulement avec les trois points mais aussi avec des fleurs et les dattes , se sont les vielles coutumes . geek
avatar
amrani chafik


Masculin
Localisation : Alger
Nombre de messages : 2112
Age : 43
Date d'inscription : 30/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par Hamiya le Dim 5 Déc 2010 - 23:24

C'est trop de fleurs ya khouya Chafik...et gare aux épines... ne dit-on pas que "el 3oud eli tehagrah ya3mik..."
Nous et Blida sommes frères depuis de longue date... PARCE QUE:
EN 2008/2009 Blida nous a battu à Saida parce que le wali était de Blida....
Aujourdh'hui "tourne manège"

Un point nous suffira pour compenser la tirelire... mais bon puisque la bourse est grande pourquoi pas 3
avatar
Hamiya


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 380
Age : 63
Date d'inscription : 15/11/2009

http://saidadarna.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par khelladi mohamed le Lun 6 Déc 2010 - 9:19

je pronostique un match nul.
avatar
khelladi mohamed


Masculin
Localisation : oran
Nombre de messages : 2688
Date d'inscription : 21/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par houaribensouici le Lun 6 Déc 2010 - 10:55

BONNES NOUVELLES POUR LES SAIDEENS:NESMA ET MOBILIS A LA RESCOUSSE.
Parait-il, qu,une promesse d,un important sponsor qui va soulager l,impasse financiére que connait le club.En effet, deux grnandes entreprises ont manifesté leur volonté de participer à l,activité footballistique et financiére du M.C.S. Il s,agit de l,entreprise de téléphonie mobile MOBILIS et la chaine T.V. Maghrébine NESSMA. Si ces démarches aboutissent,le MCS pourra entrevoir en toute quiétude la suite du parcours de notre équipe.Une nouvelle qui va mettre du baume aux coeurs pour les inconditionnels.( sources -Compétition) Houari BENSOUICI.
avatar
houaribensouici


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1631
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par Hamiya le Lun 6 Déc 2010 - 20:15

A prendre par des pincettes les sources du journal "Compétition"
avatar
Hamiya


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 380
Age : 63
Date d'inscription : 15/11/2009

http://saidadarna.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

LA ECH KARA EN FOOT

Message par baghdadi laaredj le Lun 6 Déc 2010 - 20:48

Bonjour un dossier tres interessant sur le quotidien Liberte de ce lundi 6decembre L argent des clubs , les dessous de tables .. rien a declarer au fisc . pas de cheques pas de temoin .. Qui donne quoi et a qui .. elements de reponse A lire tout le dossier On y apprend des choses ..laaredj Baghdadi

Liberté perce les secrets d’un sujet tabou en algérie
Combien touchent les joueurs et les entraîneurs ?
Par : Samir Lamari
Lu : (9751 fois)

100 fois le SnMG !
Nous les voyons déjà venir, “choqués” par une soi-disant intrusion dans la vie privée des joueurs et des entraîneurs par les révélations contenues dans cette enquête menée par l’équipe du supplément sport de Liberté sur les salaires des joueurs et des entraîneurs. Mais, qu’à cela ne tienne, au nom de la devise de notre journal qui est le droit de savoir et surtout le devoir d’informer, nous avons décidé de tenter de percer le secret d’un sujet, jusque-là tabou en Algérie. À l’orée du professionnalisme dans le monde du football, il était temps tout de même que les Algériens sachent au moins ce que gagnent ceux qui leur offrent un spectacle pitoyable, chaque week-end que Dieu fait. Et là, les révélations sont vraiment tapageuses. Il faut savoir que certains entraîneurs et joueurs touchent parfois mensuellement jusqu'à plus de 100 fois le salaire minimum garanti en Algérie qui est de 15 000 DA et 5 fois le salaire d’un patron d’une grosse boîte privée sur la place d’Alger.
Tout cela parce que les joueurs et les entraîneurs touchent des primes de signature faramineuses que les présidents de club scindent sur les 12 mois de l’année. Faut-il pour autant s’en offusquer ? Visiblement non, car ces chiffres à vous donner, certes, le tournis ne sont en fait que l’œuvre de la loi de l’offre et de la demande dans un domaine où la qualité se fait rare.
Très rare ! Les quelques perles qui existent sur le marché font grimper les offres financières à une allure vertigineuse, au point qu’un certain Metref, par exemple, réclamerait désormais un salaire net mensuel de 250 millions de centimes pour apposer sa signature dans un autre club ou renouveler son bail à l’ESS. C’est dire que l’avènement du professionnalisme dans le monde du football n’est pas fait pour freiner cette spirale des montants, mais juste pour tenter de mettre en place une meilleure transparence dans ce genre de transactions.
Pendant longtemps, la loi de la ch’kara a prévalu avec les dérives que l’on connaît et la corruption (les dessous-de-table) qui en ont découlé inéluctablement. Tout cela aux frais de l’État, bien sûr. Mais, désormais, c’est l’argent des clubs, transformés en sociétés commerciales avec leur lot d’actionnaires et de sponsors, qui régulera le marché.

LIRE TOUT LE DOSSIER EN CLIQUANT L’avènement du professionnalisme est censé mettre fin à la cacophonie des salaires
Plus de “ch’kara”, place aux virements bancaires !
Par : Samir Lamari
Lu : (648 fois)

L’enquête de cette semaine du supplément sport de Liberté tente de percer les arcanes d’un sujet tabou en Algérie, de surcroît dans le monde du football, à savoir la rémunération des joueurs et des entraîneurs des équipes de l’élite nationale.
Un volet frappé du sceau de confidentialité, non pas au nom d’un quelconque respect de la liberté individuelle et de la préservation de la vie privée des personnes mais en raison, surtout, d’innombrables irrégularités, pour ne pas dire dérives qui le caractérise. Des chiffres effarants, publiés par la presse, concernant la rétribution de telle ou telle star sans que l’administration de tel ou tel club ne fournisse une fiche de paie claire et nette. Pendant longtemps donc, au temps fort de l’amateurisme, des cachets mirobolants sont distribués par la magie d’une certaine trouvaille, la “ch'kara”, au mépris même du niveau de vie en Algérie, sans que cela émeuve personne. Pour s’attaquer à un tel fléau et régulariser une situation, devenue sans doute gênante, les pouvoirs publics ont décidé d’instaurer le professionnalisme dans le monde du football. Il s’agit de doter le milieu, jusque- là allergique à toute forme de codification, d’un mode de rémunération transparent. Ainsi, dans le registre “nouveautés”, les clubs sont dorénavant obligés de déclarer les personnes chargées de l'encadrement technique et médical auprès de l'administration fiscale et des organismes d'assurances sociales et de retraite, de disposer d'un directeur technique justifiant des qualifications requises, de souscrire des assurances pour l'encadrement sportif technique et médical mais, également, grande innovation, de disposer de psychologues.
Libres par le passé de dicter à leurs futurs clubs employeurs des clauses qui leur semblaient adéquates et avantageuses dans leurs contrats, les joueurs seront, désormais, pour leur part, tenus de s’engager selon le nouveau statut du joueur fixé par la FAF. En contrepartie, le club se doit de déclarer ses joueurs auprès de l'administration fiscale et des organismes d'assurances sociales et de retraite, et de leur transmettre, conformément aux procédures et dispositions législatives et réglementaires en vigueur, les déclarations de salaires, ainsi qu'à la FAF et à la LFP.
Toujours en matière de nouveautés, les clubs seront tenus, à l’orée de la saison, de transmettre à leur tutelle la liste nominative de leur équipe dirigeante composée d’un président directeur général, d’un président du conseil d'administration, d’un directeur général ou manager, d’un président du directoire, d’un président du conseil de surveillance, de membres du directoire ou du conseil de surveillance, des administrateurs désignés et d’un gérant de société. Mais la grande innovation intervient surtout dans le mode de payement et de rémunération. Habitués à percevoir leur argent cash dans un sachet et en tranches, les joueurs, désormais professionnels, doivent apprendre à connaître les particularités des services bancaires.
Comme le stipule clairement le cahier des charges, les clubs sont obligés de régler toute opération financière par chèque ou virement, et il leur est interdit toute manipulation d'espèces sauf pour les régies nécessaires aux menues dépenses conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur prévues en la matière. En des termes plus claires, la ch’kara sera bannie pour laisser place aux virements de salaire mensuel ! Mais qu’en est-il sur le terrain trois mois après le lancement du professionnalisme en Algérie ? Les habitudes ont-elles pour autant changer ? Enquête sur fond de révélations croustillantes !


--------------------------------------------------------------------------------

Imprimer Envoyer cet article contacter le journaliste



baghdadi laaredj


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 3921
Age : 73
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par baghdadi laaredj le Lun 6 Déc 2010 - 20:54

baghdadi laaredj a écrit:Bonjour un dossier tres interessant sur le quotidien Liberte de ce lundi 6decembre L argent des clubs , les dessous de tables .. rien a declarer au fisc . pas de cheques pas de temoin .. Qui donne quoi et a qui .. elements de reponse A lire tout le dossier On y apprend des choses ..laaredj Baghdadi

Liberté perce les secrets d’un sujet tabou en algérie
Combien touchent les joueurs et les entraîneurs ?
Par : Samir Lamari
Lu : (9751 fois)

100 fois le SnMG !
Nous les voyons déjà venir, “choqués” par une soi-disant intrusion dans la vie privée des joueurs et des entraîneurs par les révélations contenues dans cette enquête menée par l’équipe du supplément sport de Liberté sur les salaires des joueurs et des entraîneurs. Mais, qu’à cela ne tienne, au nom de la devise de notre journal qui est le droit de savoir et surtout le devoir d’informer, nous avons décidé de tenter de percer le secret d’un sujet, jusque-là tabou en Algérie. À l’orée du professionnalisme dans le monde du football, il était temps tout de même que les Algériens sachent au moins ce que gagnent ceux qui leur offrent un spectacle pitoyable, chaque week-end que Dieu fait. Et là, les révélations sont vraiment tapageuses. Il faut savoir que certains entraîneurs et joueurs touchent parfois mensuellement jusqu'à plus de 100 fois le salaire minimum garanti en Algérie qui est de 15 000 DA et 5 fois le salaire d’un patron d’une grosse boîte privée sur la place d’Alger.
Tout cela parce que les joueurs et les entraîneurs touchent des primes de signature faramineuses que les présidents de club scindent sur les 12 mois de l’année. Faut-il pour autant s’en offusquer ? Visiblement non, car ces chiffres à vous donner, certes, le tournis ne sont en fait que l’œuvre de la loi de l’offre et de la demande dans un domaine où la qualité se fait rare.
Très rare ! Les quelques perles qui existent sur le marché font grimper les offres financières à une allure vertigineuse, au point qu’un certain Metref, par exemple, réclamerait désormais un salaire net mensuel de 250 millions de centimes pour apposer sa signature dans un autre club ou renouveler son bail à l’ESS. C’est dire que l’avènement du professionnalisme dans le monde du football n’est pas fait pour freiner cette spirale des montants, mais juste pour tenter de mettre en place une meilleure transparence dans ce genre de transactions.
Pendant longtemps, la loi de la ch’kara a prévalu avec les dérives que l’on connaît et la corruption (les dessous-de-table) qui en ont découlé inéluctablement. Tout cela aux frais de l’État, bien sûr. Mais, désormais, c’est l’argent des clubs, transformés en sociétés commerciales avec leur lot d’actionnaires et de sponsors, qui régulera le marché.

LIRE TOUT LE DOSSIER EN CLIQUANT L’avènement du professionnalisme est censé mettre fin à la cacophonie des salaires
Plus de “ch’kara”, place aux virements bancaires !
Par : Samir Lamari
Lu : (648 fois)

L’enquête de cette semaine du supplément sport de Liberté tente de percer les arcanes d’un sujet tabou en Algérie, de surcroît dans le monde du football, à savoir la rémunération des joueurs et des entraîneurs des équipes de l’élite nationale.
Un volet frappé du sceau de confidentialité, non pas au nom d’un quelconque respect de la liberté individuelle et de la préservation de la vie privée des personnes mais en raison, surtout, d’innombrables irrégularités, pour ne pas dire dérives qui le caractérise. Des chiffres effarants, publiés par la presse, concernant la rétribution de telle ou telle star sans que l’administration de tel ou tel club ne fournisse une fiche de paie claire et nette. Pendant longtemps donc, au temps fort de l’amateurisme, des cachets mirobolants sont distribués par la magie d’une certaine trouvaille, la “ch'kara”, au mépris même du niveau de vie en Algérie, sans que cela émeuve personne. Pour s’attaquer à un tel fléau et régulariser une situation, devenue sans doute gênante, les pouvoirs publics ont décidé d’instaurer le professionnalisme dans le monde du football. Il s’agit de doter le milieu, jusque- là allergique à toute forme de codification, d’un mode de rémunération transparent. Ainsi, dans le registre “nouveautés”, les clubs sont dorénavant obligés de déclarer les personnes chargées de l'encadrement technique et médical auprès de l'administration fiscale et des organismes d'assurances sociales et de retraite, de disposer d'un directeur technique justifiant des qualifications requises, de souscrire des assurances pour l'encadrement sportif technique et médical mais, également, grande innovation, de disposer de psychologues.
Libres par le passé de dicter à leurs futurs clubs employeurs des clauses qui leur semblaient adéquates et avantageuses dans leurs contrats, les joueurs seront, désormais, pour leur part, tenus de s’engager selon le nouveau statut du joueur fixé par la FAF. En contrepartie, le club se doit de déclarer ses joueurs auprès de l'administration fiscale et des organismes d'assurances sociales et de retraite, et de leur transmettre, conformément aux procédures et dispositions législatives et réglementaires en vigueur, les déclarations de salaires, ainsi qu'à la FAF et à la LFP.
Toujours en matière de nouveautés, les clubs seront tenus, à l’orée de la saison, de transmettre à leur tutelle la liste nominative de leur équipe dirigeante composée d’un président directeur général, d’un président du conseil d'administration, d’un directeur général ou manager, d’un président du directoire, d’un président du conseil de surveillance, de membres du directoire ou du conseil de surveillance, des administrateurs désignés et d’un gérant de société. Mais la grande innovation intervient surtout dans le mode de payement et de rémunération. Habitués à percevoir leur argent cash dans un sachet et en tranches, les joueurs, désormais professionnels, doivent apprendre à connaître les particularités des services bancaires.
Comme le stipule clairement le cahier des charges, les clubs sont obligés de régler toute opération financière par chèque ou virement, et il leur est interdit toute manipulation d'espèces sauf pour les régies nécessaires aux menues dépenses conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur prévues en la matière. En des termes plus claires, la ch’kara sera bannie pour laisser place aux virements de salaire mensuel ! Mais qu’en est-il sur le terrain trois mois après le lancement du professionnalisme en Algérie ? Les habitudes ont-elles pour autant changer ? Enquête sur fond de révélations croustillantes !


--------------------------------------------------------------------------------

Imprimer Envoyer cet article contacter le journaliste

USM el Harrach
Boualem Charef, de loin le mieux payé !
Par : Rachid Abbad
Lu : (1045 fois)

C’est connu, l’USMH n’est pas un club riche. Et pour preuve, voici quelques exemples sur les salaires des joueurs et de l’encadrement technique et administratif. La stratégie adoptée par le président M. Mohamed Laïb pour se conformer au cahier des charges régissant le professionnalisme instauré cette saison par la FAF, consiste à octroyer des salaires à la place des primes, le joueur le plus cher cette saison à l’USMH est le transfuge mouloudéen, Boumechra, dont la prime de signature a été fixée à
700 millions de centimes, suivi de Boualem (ASMO) 650 millions, Hanitser 600 millions, Gherbi
550 millions et Griche 500 millions. Laïb n’a pas octroyé la totalité de la prime aux joueurs cités, il l’a scindé en plusieurs mensualités, c’est ainsi que Boumechra le mieux payé perçoit 470 000 DA par mois, Hanitser 410 000 DA, Boualem
370 000 DA, cela pour le côté joueurs “stars”. La seconde catégorie des joueurs comme Benayache, Legraâ, Baouche et autre Mahfoud, qui ont été promus cette saison en séniors, n’ouvre pas droit à une prime, mais perçoit une mensualité de l’ordre de 40 000 DA. Ils sont une dizaine sur les 25 signataires cette saison. Côté staff technique, selon une source digne de foi, Boualem Charef auteur d’un très bon travail en profondeur durant les deux saisons puisqu’li est à sa 3e d’affilée, perçoit une mensualité nette de 800 000 DA, à laquelle il faut ajouter les primes de matchs. Ses deux adjoints, Nacer Bechouche et Hassen Benomar, touchent une mensualité de 30 000 DA, l’entraîneur des gardiens de buts, Mohamed Haniched perçoit 50 000 DA par mois. En revanche pour le staff administratif et médical, c’est nettement moins puisque chacun d’eux perçoit une mensualité de 25 000 DA. Ainsi, la masse salariale mensuelle oscille entre 5 et 6 millions de DA. Quant aux primes de match, elles ont été fixées conjointement avec les joueurs : une victoire à domicile équivaut à 20 000 DA, s’il s’agit d’un match derby ou spécial par exemple contre la JSK ou l’ESS, la prime passe à 30 000 DA, un nul à domicile n’est pas rémunéré. En déplacement, une victoire vaut 30 000 DA, un nul 25 000 DA. En ce qui concerne le budget fonctionnel du club, il avoisine les 8 milliards de centimes, dont les principales ressources proviennent des fonds publics, la mairie de Oued Smar octroit 1 milliard de centimes, celle de Mohammadia 500 millions de centimes, et enfin El Harrach 1,2 milliard ne plusieurs tranches, les recettes du stade sont faibles, lorsque le 1er-Novembre fait le plein, le club perçoit 100 000 DA au maximum, si ce n’est 50 000 DA. Cette saison, les sponsors ne se bousculent pas devant la porte du club, en tout et pour tout, il y a deux sponsors seulement, Sosémie de Blida et Boulabe (boulonnerie) qui donnent entre 1 et 1,5 million de DA, alors qu’un simple déplacement à Oran reviendrai à près de 400 000 DA.



--------------------------------------------------------------------------------

Imprimer Envoyer cet article contacter le journaliste



baghdadi laaredj


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 3921
Age : 73
Date d'inscription : 02/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par Hamiya le Lun 6 Déc 2010 - 23:38

iL y a également la CNAS qui demande également sa part du gateau à savoir
- part patronal 26 %
- part de l'ouvrier 9 %
et 15 % au fisc... IRG seulement.
Soit un total des charges fiscales et parafiscales de 50 ...%
A titre d'exemple, une équipe comme le MCA qui a une masse salariale mensuelle net de 20 millons de dinars doit débourser 10 millions de dinars supplémentaires pour les charges ...
avatar
Hamiya


Masculin
Localisation : Saida
Nombre de messages : 380
Age : 63
Date d'inscription : 15/11/2009

http://saidadarna.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par Tawfik020 le Mar 7 Déc 2010 - 2:50


Pour ma part, voici mon pronostic :

USMB 2 MCS 0
avatar
Tawfik020


Masculin
Localisation : Montréal, Canada
Nombre de messages : 1317
Age : 57
Date d'inscription : 06/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par kadda le Mar 7 Déc 2010 - 11:33

salam

pronostic: USMB 0...MCS 1
avatar
kadda


Masculin
Localisation : ain el bia
Nombre de messages : 851
Age : 61
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par fezza mohamed le Mar 7 Déc 2010 - 13:23

MCS : Cheraïtia «Maintenant, on doit confirmer»
PUBLIE LE : 07-12-2010 | 00:00 | PAR Amar Bensadek
"Le fait de recevoir la JSK était une occasion de renouer avec la victoire et d’effacer la défaite face à la JSMB."

Tout d’abord, comme s’est faite la reprise des entraînements ?
La reprise s’est faite dans une très bonne ambiance et les deux jours de repos nous ont permis de reprendre notre souffle et d’entamer la préparation dans de bonnes conditions.
Un mot sur la dernière victoire face à la JSK ?
fait de recevoir la JSK était une occasion de renouer avec la victoire et d’effacer la défaite face à la JSMB. Nous avons gagné avec l’art et la manière et notre équipe a dominé les débats durant les 90 minutes. Le score aurait pu être plus lourd mais le plus important pour nous c’est le succès.
N’avez-vous pas eu peur de faire un faux pas chez vous face à la JSK ?
Nous étions dos au mur, car après quatre matches sans victoire, nous étions obligés de réagir. Nous avions peur d’une chose, la fatigue… après avoir joué trois matches en une semaine joué et fait 1 300 km par route sans avoir eu le temps de se reposer.
Comment voyez-vous le reste du parcours ?
Nous avons fait un bon parcours et cette victoire face à la JSK nous a permis de mettre un terme à notre passage à vide et ce succès nous a mis sur orbite puisque nous sommes toujours dans la première moitié du classement. C’est le plus important car cette saison on joue le maintien. Le reste du championnat va devenir de plus en plus difficile et on doit bien négocier les prochaines rencontres. Le plus important, c’est d’être intraitables chez nous.
Le prochain match, vous allez affronter l’USMB…
C’est un match très difficile pour les deux équipes. Après la victoire face à la JSK, on veut confirmer notre réveil. Donc on ira à Blida faire un grand match et, pourquoi pas, surprendre cette équipe de l’USMB. Notre adversaire n’a pas bien entamé la saison et il est en bas du tableau et le fait de jouer chez lui et devant son public va le galvaniser.
Donc c’est un déplacement périlleux pour le MCS…
Oui, c’est une rencontre où nous allons trouver beaucoup de difficultés car l’équipe de l’USMB ne voudra pas perdre. Même un match nul ne fera pas son affaire et un autre faux pas la plongera dans une période de doute mais cela ne signifie pas que nous ferons le voyage à Blida pour perdre. Au contraire, nous avons tous les arguments pour revenir à Saïda avec un succès et nous avons les moyens de gagner à Blida. On va jouer sans complexe ni calcul et même un match nul ne nous intéresse pas, nous non plus. On veut revenir à Saïda avec les trois précieux points et nous, les joueurs, sommes prêts à relever le défi et, pourquoi pas, rééditer l’exploit face au WAT. Croyez-moi, l’USMB n’aura pas la partie facile.

Rouabah «Les joueurs ont été héroïques» Après la victoire face à la JSK, l’entraîneur du MCS, Rouabah, est revenu sur cette rencontre et il évoquera par là même l’avenir de l’équipe.
NE T'INQUIETE PAS MON FRERE TOUFIK ON VA REVENIR AVEC LES TROIS POINTS DANS LA POCHE
«C’était difficile de préparer l’équipe» Le coach du MCS dira à propos de la rencontre face à la JSK : «En une semaine, nous avons joué trois rencontres, la première face à l’USMH et nous avons raté le match. 24 heures après, nous nous sommes rendus à Béjaïa pour affronter la JSMB. Nous avons perdu par un score lourd car l’équipe béjaouie nous a pris à froid et en plus le voyage par route a laissé
avatar
fezza mohamed


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1383
Age : 59
Date d'inscription : 09/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USMB-MCS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum