Recrutements/Divorces.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recrutements/Divorces.

Message par mancer ahsene le Lun 12 Sep 2011 - 19:47

Je ne sais pas si cela se passe ainsi ailleurs.Mes petits calculs,suite à une livraison du journal "El Watan" du 09.11.2011,font ressortir que les seize équipes de notre championat de Ligue 1,ont totalisé pas moins de 165 nouveaux recrutements,soit une moyenne de dix nouveaux joueurs par équipe.Elles s'en sont séparées de 148 autres.Ces nouveaux joueurs sont venus de partout.Il y a même un de... Benghazi.
Le championnat dans cette opération revient au CSConstantine qui a "acheté"seize joueurs.On retrouve sur le podium, l'USMAlger et le WATlemecen(quatorze).Le dernier,c'est le premier de l'exercice écoulé,l'ASO avec six joueurs seulement. Cest peut-être ce qui explique sa défaite contre notre Mouloudia qui a effectué onze recrutements contre sept départs.
avatar
mancer ahsene


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 2013
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par khelladi mohamed le Lun 12 Sep 2011 - 19:51

c'est les mêmes joueurs d'un niveau médiocre qui font des rotations.
avatar
khelladi mohamed


Masculin
Localisation : oran
Nombre de messages : 2688
Date d'inscription : 21/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par aek33 le Lun 12 Sep 2011 - 20:38

Trés bon sujet Si manser

les dirigeants ne sont pas faciles et les joueurs ne sont pas des anges.................tous , se font une fortune...mais les plus fortunés dans ce cercle ,ceux sont les hommes en noir.............ces nouveaux riches(w Ma Yehhechmouch).

les premiers cités, magouillent et utilisent les cinq doigts (pas tous)

les deuxiémes , mangent et utilisent les deux pieds (pas tous)

les derniers profitent(des deux premiers) et utilisent un sifflet (objet).

je m'explique:

Wahed el laab kan fi l'est d'algerie,a déclaré à la ps: "j'ai signé pour 800millions dans le but d'avoir que 500 cash"......rak fahem?...300x25=7milliards 500.L'année l'ambulance ramenait ech'kayer.

cheft arbitre Ybie(ybezness)f el laaba? Anaya cheft'ha.W youkhlos ala les deux parties sinon l'équipe n'aura pas de 3pts durant tout le championnat.
avatar
aek33


Masculin
Localisation : Bordeaux
Nombre de messages : 2785
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par idris-khodja abdelkrim le Lun 12 Sep 2011 - 22:38

La plupart des dirigeants font du business sur le dos des joueurs .Ce qui manque aujourd'hui à nos clubs ,c'est la formation des jeunes .On devrait mettre l'argent dans des écoles de formation pour former de nouveaux talents au lieu d'"acheter" des joueurs qui sont éjectés par leurs clubs une fois à bout de souffle et incapables de donner plus .C'est la valse des joueurs qui changent de club comme on change une chemise.Dommage pour le football ALGERIEN qui n'arrive pas à décoller.
avatar
idris-khodja abdelkrim


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 570
Age : 61
Date d'inscription : 24/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par aek33 le Lun 12 Sep 2011 - 22:53

Bien dit Hakim,
il faut investir en bas,saida par exemple peut ouvrir dés demain son école de foot à BRACI. des classes pour étudier,le restaurant et les douches ainsi que l'annexe sont surplace,il ne manque que 20 chambres pour les joueurs éléves.

des milliers de jeunes sont passés inaperçus chez nous parcequ'On manque aussi de connaisseurs, comme, El HAJ Ahmed Bakhtaoui,Si Benammar(Dak-Dak)....on les a mis trop tot à l'écart.

la détection d'un enfant talentueux,se fait par un vieux connaisseur.
avatar
aek33


Masculin
Localisation : Bordeaux
Nombre de messages : 2785
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par houaribensouici le Lun 12 Sep 2011 - 23:18

Mise en place de la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG)

Les comptes des clubs sous la loupe




TRANSPARENCE Une année après l’avènement du professionnalisme en Algérie, la FAF décide de mettre en place un organe de contrôle de la gestion des clubs de
football, dénommé Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG). Une sorte de gendarme économique chargé de surveiller de près les comptes
des clubs et de distribuer les bons points et les cartons.
À l’instar de ce qui se passe partout dans le monde et afin de favoriser le fair-play financier qui consiste à obliger les clubs à ne pas dépenser plus qu’ils engrangent comme recettes, la FAF cherche à mettre le holà dans un système footballistique algérien au bord de la faillite où tous les clubs algériens sont déficitaires. Bon sang ! Il n’y en a pas un qui fasse exception à la règle.
Du point de vue économique donc, tous sont près à mettre la clé sous le paillasson. Nous ne parlons pas là des bilans des clubs d’avant le professionnalisme mais bel et
bien des sociétés (SPA) nouvellement créées et qui accumulent déjà des
dettes de l’ordre de plusieurs milliards de centimes.
Des sociétés qui ont vu pourtant leurs ardoises effacées par la FAF dans la mesure où
la SPA football n’est pas tenue de prendre en charge les dettes de l’association sportive. Imaginez donc une société créée il y a à peine une saison qui enregistre déjà une dette de 16 milliards de centimes !
Au train où vont les choses, du reste aucun plan de redressement financier, aucune grâce fiscale des pouvoirs publics ne sont à même de freiner la spirale déficitaire.
C’est donc un problème de gestion, une question de compétence qu’il faut absolument régler au sein des clubs, ce à quoi doit s’atteler la DNCG en toute transparence.
avatar
houaribensouici


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par houaribensouici le Lun 12 Sep 2011 - 23:34

Après la mise en place de la DNCG
Le règne de la «ch’kara» est-il terminé ?
L’événement est de taille et était attendu depuis
une année, soit depuis l’avènement du professionnalisme dans le football algérien, celui de la création de la Direction nationale de contrôle de gestion. Désormais, cette structure aura un œil sur les finances des clubs.
Le temps de la «ch’kara» est-il terminé ? La gestion occulte, les bilans d’exercice complaisants, le détournement des subventions de l’Etat pour le paiement des primes et autres transferts, l’absence d’investissement et les diverses dérives constatées depuis plus de deux décennies prendront-ils fin avec la création de la DNCG ? Ce sont autant de questions que se posent les observateurs au sujet de cette structure rattachée à la Fédération algérienne de football (FAF) et à la Ligue de football professionnel (LFP), appelée à jouer un rôle déterminant dans la professionnalisation de notre sport roi.
D’ailleurs, la première mission qui a été attribuée à la DNCG est celle d’un accompagnement des clubs en matière d’organisation de leur gestion comptable et financière, mais aussi de leur organisation juridique et administrative, qui demeurent bien loin des normes admises dans le monde de l’entrepreneuriat, sachant que depuis une année, les clubs qui ont créé leur SSPA (Société sportive par actions) ont du mal à survivre.
Il est évident qu’avant que la DNCG ne commence son travail effectif, elle doit s’assurer que les clubs professionnels des Ligues 1 et 2 seront pratiquement sur un pied d’égalité en matière de mise à niveau, avant de passer aux sanctions et autres mesures pénalisantes, le tout dans un environnement professionnel qui a du mal à se mettre en place et qui le sera à court terme.
Mais, au-delà des missions basiques de la DNCG qui, faut-il le rappeler, a été calqué sur le modèle français, cette dernière peut-elle innover en adaptant ses règles au contexte de notre football où les droits TV restent dérisoires, où l’apport de la billetterie est négligeable, voire incontrôlable, et que le merchandising est encore une utopie, pour ne citer que ces trois sources de financement des clubs professionnels de football ? D’autant plus que la DNCG n’a pas autorité d’auditer les comptes des clubs, sauf dans des cas extrêmes, par des institutions qui ont cette vocation, et qu’elle fonctionnera sur la base des documents (bilans d’exercices et autres) fournis par ces mêmes clubs.
Du coup, ne risque-t-on pas de retomber dans les mêmes travers si les bilans présentés ou que les documents qui lui sont présentés ne sont pas sincères ? Nos clubs ont longtemps vécu au-dessus de leurs moyens, dépensant l’été en matière de recrutement à coups de millions et même de milliards, et pleurnichant l’hiver venu, comme la cigale dans la fable de La Fontaine.
La DNCG a justement ce pouvoir de limiter le train de vie de certains clubs, de veiller à leur équilibre financier en ayant un œil veillant sur la mobilisation des ressources et sur les charges et dépenses, avant d’appliquer telle ou telle autre interdiction. Aujourd’hui, l’exercice sera délicat pour la structure, qui sera dirigée par Mohamed Mecherara, ex-président de la Ligue nationale de football, mais surtout expert dans le métier puisqu’il est patron d’un cabinet comptable, du fait que la plupart des clubs, pour ne pas dire tous, cumulent des déficits et des dettes incommensurables.
B. L.
avatar
houaribensouici


Masculin
Localisation : saida
Nombre de messages : 1632
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutements/Divorces.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum